Warning: call_user_func_array() expects parameter 1 to be a valid callback, first array member is not a valid class name or object in /home/maisonh/www/wp-includes/class-wp-hook.php on line 303

Warning: call_user_func_array() expects parameter 1 to be a valid callback, first array member is not a valid class name or object in /home/maisonh/www/wp-includes/class-wp-hook.php on line 303
Date
29 août 2019

traduit par Carol Ermakova, illustré par Bobur Ismailov

L’amour, la loyauté, la jalousie, la trahison – Days Gone By est un conte aux proportions épiques, l’histoire de deux jeunes amoureux captivés par les contraintes sociales de leur époque. Situé en Asie centrale au milieu des années 1800, le roman nous emmène dans un fascinant voyage à travers les villes exotiques, les villages pittoresques et la vaste steppe de l’ancienne Route de la Soie. Nos compagnons sont des marchands et des bouffons, des héros fringants et des méchants vilains, des jeunes filles amoureuses et des beautés envoûtantes.

Avec sa prose lyrique et son humour discret, Qadiri donne vie à tous ces personnages avec une tendresse presque nostalgique.
Pourtant, il ne craint pas de soulever des questions inconfortables – le rôle des femmes, par exemple, ou la notion de devoir filial – qui contribuent finalement à la tragédie qui frappe son « Roméo et Juliette ».

Considéré comme le premier roman jamais écrit en langue ouzbek, Days Gone By est aussi pertinent aujourd’hui que dans les années 1920, car les valeurs intemporelles qu’il explore résonnent avec chaque époque et chaque génération.

A propos de l’auteur

Abdulla Qadiri (ou Qodiriy, 1894-1938) fut l’un des écrivains ouzbeks les plus influents du XXe siècle. Né dans une famille simple, il s’intéressait à la littérature alors qu’il était copieur de livres et écrivait bientôt des nouvelles, des pièces de théâtre et des articles de journaux.
Son premier roman, Days Gone By (O’tkan Kunlar) a conquis le cœur de son peuple avec sa prose à la fois simple et évocatrice et son récit captivant.

Malheureusement, sa créativité a été écourtée. Il fut arrêté en 1937 pour des accusations de trahison forgées de toutes pièces et condamné à mort. Le roman sur lequel il travaillait, son troisième, a été détruit.

Days Gone By est resté interdit pendant de nombreuses années et quiconque en avait une copie à la maison risquait d’être interrogé par la police ou arrêté.
Plus tard, lorsque l’auteur a été réhabilité, les villageois se sont rassemblés autour des maisons de thé traditionnelles pour entendre Days Gone, en se faisant lire ou en récité par des bardes.

A propos de cette édition

Cette édition de luxe reliée est enrichie par des dessins touchants du célèbre artiste ouzbek Babur Ismoilov, et spécialement commandés pour cette publication anglaise et édité par « Nouveau Monde Éditions » à Paris. Elle comprend également une introduction informative de la traductrice Carol Ermakova, qui a habilement capturé la beauté, la majesté et la grandeur de la prose de l’auteur, faisant de l’œuvre de Qadiri un plaisir à lire en anglais.

« Bien que Qadiri occupe une place particulière dans le cœur des Ouzbeks, ses œuvres sont peu connues au-delà de notre pays. Je suis donc ravie que son premier roman soit enfin disponible en anglais et je suis sûr qu’il sera accueilli chaleureusement.  »

Lola Tillyaeva-Karimova, Présidente de la Fondation Karimov.